CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/) [HTTP_ACCEPT] => text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8 [HTTP_ACCEPT_LANGUAGE] => en-US,en;q=0.5 [HTTP_CF_CONNECTING_IP] => 3.93.75.242 [HTTP_CDN_LOOP] => cloudflare [PATH] => /usr/local/jdk/bin:/usr/kerberos/sbin:/usr/kerberos/bin:/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/sbin:/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/usr/X11R6/bin:/usr/local/bin:/usr/X11R6/bin:/root/bin:/opt/bin [SERVER_SIGNATURE] => [SERVER_NAME] => barnique.com [SERVER_ADDR] => 144.217.74.169 [SERVER_PORT] => 80 [REMOTE_ADDR] => 162.158.78.65 [DOCUMENT_ROOT] => /home/barnique/public_html [REQUEST_SCHEME] => http [CONTEXT_PREFIX] => [CONTEXT_DOCUMENT_ROOT] => /home/barnique/public_html [SERVER_ADMIN] => [email protected] [SCRIPT_FILENAME] => /home/barnique/public_html/index.php [REMOTE_PORT] => 34182 [REDIRECT_URL] => /commerce/paulina_ayala/ [GATEWAY_INTERFACE] => CGI/1.1 [SERVER_PROTOCOL] => HTTP/1.1 [REQUEST_METHOD] => GET [QUERY_STRING] => [SCRIPT_NAME] => /index.php [PHP_SELF] => /index.php [REQUEST_TIME_FLOAT] => 1574303797.189 [REQUEST_TIME] => 1574303797 [argv] => Array ( ) [argc] => 0 ) ">

Mercredi, 20 novembre 2019

Paulina Ayala

Députée

Paulina_Ayala_pub
carte
Paulina Ayala, Députée fédérale d’Honoré-Mercier
514.353.5044
Fax 514.353.3050

paulinaayala.npd.ca/about
[email protected]

twitter  facebook-c

Porte-parole adjointe en matière d’Amériques et des affaires consulaires

7077
, rue Beaubie
n Est, bureau 216
Montréal (Québec) H1M 2Y2

Heures d’ouverture :
Bureau de comté: 9h à 16h30, du lundi au vendredi

 

Avant d’être élue comme députée fédérale d’Honoré-Mercier, Paulina Ayala était enseignante en histoire et géographie à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Paulina Ayala s’est installée à Montréal en 1995. Elle est est née au Chili. Elle y a enseigné la géographie et l’histoire pendant huit ans. Elle s’est impliquée au sein d’organismes comme les Ateliers d’éducation populaire du Plateau et Carrefour des petits soleils.

« Pendant la dictature de Pinochet, j’ai fait partie du Mouvement de la non-violence active pour la reconstruction de la démocratie dans mon pays. Je me suis engagée dans une démarche active dans différentes organisations, dit-elle. J’ai participé au mouvement étudiant et dans la reconstruction de celui-ci. Nous avons récréé la FECH (Fédération des étudiants de l’université de Chile). En tant que présidente du Comité social, j’ai réussi à donner de l’aide aux élèves aux prises avec des difficultés pour se nourrir et se rendre en classe. »

Elle fut aussi adjointe administrative et relation avec les citoyens pour le député Carlos Montes du parti socialiste du Chili, en 1991.

Paulina Ayala a étudié en droit à l’Université catholique de Valparaiso (1981) et obtenu un Bac en enseignement secondaire après des études en pédagogie en histoire et géographie. Elle détient aussi un Certificat en français écrit pour non-francophone UQAM et un Certificat en éducation interculturelle UQAM. Elle poursuit actuellement des études de maîtrise en histoire, toujours à l’UQAM.

« Depuis l’âge de 10 ans je m’intéresse à la politique. Dans ma famille, c’était le principal sujet de conversation. À partir de 1980, mon implication a été plus active. Pinochet a fait son 1er référendum en 1980 afin d’imposer sa Constitution politique et suite à cela, mon frère a été en détention et torturé pour son opposition au dictateur. Depuis cet incident, j’ai accru ma participation dans différents organisme de défense des droits humains, y compris ceux que nous avons créés en tant qu’étudiants et citoyens engagés. Je parle en pluriel parce que la reconstruction démocratique est une affaire de société et de travail à partir de la base sociale », conclut-elle.

scroll to top